Méthode de calcul de la commission de performance

Méthode de calcul de la commission de performance

 

Les gestionnaires de hedge funds se rémunèrent de deux manières. Ils perçoivent une commission de gestion (en général 1% à 2% des actifs gérés), ainsi qu’une commission de performance (en général 20% des actifs gérés). C’est ce que l’on nomme la structure 1-20, voire 2-20.

La commission de paiement à la performance pousse parfois les gérants à prendre un niveau de risque très élevé. De plus, un gérant qui fait $100M de bénéfices la 1e année et $100M de pertes la 2e année se verse $20M, alors que le rendement sur 2 ans après commissions est nul. On avait ainsi les limites de ce système de rémunération. Pour y pallier, il existe des systèmes tels que le HURDLE rate et le Water Mark.

Les frais de performances constituent l’un des facteurs les plus importants de la performance  relative d’un fonds. Ces frais ont un impact sur la performance du fonds qui s’accumule dans le temps. Les TER (Total Expense Ratio) recouvrent les frais de fonctionnement et de gestion d’un fonds (1% à 2%). En revanche les TER peuvent aussi inclure les commissions de surperformance qui peuvent l’alourdir.

Definition : Les « hurdle rates » : Benchmark

Un hurdle est un type de frais de performance, il s’agit d’un niveau de rendement qu’un fonds doit battre pour facturer une commission de surperformance. Cela peut être sous forme d’un pourcentage ou un indice. En général les Hurdle rates sont liés à un benchmark comme Libor ou T-bill 1an + spread.

La pratique de Hurdle rate ou benchmark adéquat est moins en moins utilisée car un fonds qui surperforme un indice monétaire (LIBOR) de plus de 2% obtient les frais de surperformance même dans le cas où le fonds sous performe un indice actions plus pertinent. Donc une commission de surperformance  qui récompense un gérant alors même qu’il détruit de la valeur est injuste comme pratique.

Exemple 1: Si le gérant fixe un hurdle rate de 5% et le fonds fait une performance de 15%, les frais de performance seront appliqué seulement sur 10% au-dessus de hurdle rate.

Exemple 2 : « 2-20 » est un exemple assez répandu dans l’univers de Hedge funds. Avec ce système les hedge funds facturent 2% de frais de gestion annuels et 20% de la performance supérieure à  un seuil de déclenchement spécifié. (Les fonds gérés activement facturent des frais de gestion annuels plus importants que les fonds indiciels comme leurs objectifs c’est de battre l’indice.

Définition : Les « high-water mark » : Seuil plafond

C’est  un principe qui veut que la performance ne s’applique que lorsque la Valeur Liquidative dépasse son plus haut niveau enregistré par le passé. C’est-à-dire que, si un fonds est sous performé en 2008, les investisseurs ne paieront pas une commission de surperformance avant que le fonds dépasse ce qu’il a perdu.

Les éléments d’une commission de surperformance :

  1. 1.      Les frais de base :

Les frais de gestion minimum à payer pour le fonctionnement d’un fonds. Ces frais couvrent les couts de management de la société (cout pour la back-office etc.). Selon les caractéristiques du fonds, cela peut être 0.1% ou 1% annuel.

  1. 2.      Le taux de participations :

La proportion de surperformance à partager avec le gérant du fonds. Selon les caractéristiques du fonds, cela peut être 5% ou 25%.

  1. 3.      Hurdle rates : Il s’agit d’un taux de performance ou le taux de participations est appliqué au-delà de ce taux.

Cela peut etre All Share Index (ALSI) or All Bond Index (ALBI), or le LIBOR de 2% annuel. Donc Hurdle représente un seuil qui est représenté de façon suivante :

En générale, arithmétiquement : (ALSI + 2% par année)

Géométriquement : (1+ALSI%) * (1+2%) – 1

Le seuil de Hurle représente également le niveau de l’agressivité exigé par la gestion.

  1. 4.      Fee cap : représente le taux de participation maximum, le gérant n’aura plus de droit de  participation au dela de Fee cap. Ce n’est pas un élément essentiel dans la calcul des frais de gestion. L’intérêt de mettre un niveau de fee cap , c’est d’éviter la récompensation des surperformance  par chance.

Graphiquement : 

Frais de Base = 0.2 %

Hurdle = ALSI + 20 %

Fee cap = 3 %

Donc dans le graphique au-dessus, un fee cap de 3% implique que la performance au dessus de ALSI+14% par année ne sera pas récompensée.

 

 

Le calcul des frais de performance et l’égalisation

Le calcul de performance et égalisation est un processus beaucoup plus complexe comparant un calcul de frais de AUM. Les frais de surperformance sont des récompenses sur la performance apportée par le gérant de Hedge funds. Le moment d’entrée au fonds des investisseurs varient donc les investisseurs seront en charge sur la performance qu’ils reçoivent. Si on ne fait pas  l’égalisation des  frais, nous allons rencontrer les problèmes suivants :

  • Unfair  Claw-back :
  • Free-Ride : Si l’investisseur entre dans un fonds au moment pour lequel la valeur du fonds est au-dessous de High Water Mark, l’investisseur ne sera pas facturé de frais de performance même si la NAV croit en dessous de HWM. Donc l’égalisation est nécessaire pour pouvoir facturer les frais de gestion sur la performance réalisée après l’entrée au fonds.

Exemple :

Les frais de performance augmentent avec l’accroissement de Gross Asset Value.

HWM level = 100

Hurdle rate = 20% de la performance annuelle

1er Janvier : l’investisseur A achète 100.000 actions à 100$ par action.

  • GAV augmente à 105$ donc (105-100)*20% = 1$ fees par action
  • NAV = GAV – frais = 104 $

1er Avril : l’investisseur B achète 100.000 actions à 105$

  • GAV augmente à 120$ donc (120-100)*20% = 4$ fees par action
  • NAV=120-4 =116$

1er Juillet : l’investisseur C achète 100.000 actions à 120$ par action

  • GAV tombe à 90$ donc (90-100)*20% = -2$ par actions
  • NAV = 90 – (-2) = 92$

1er Octobre : L’investisseur D achète 100.000 actions à 90$ par action.

  • GAV augmente à 110$ donc (110-100)*20% = 2 par action
  • NAV=110-2 =108$

Egalisation des frais :

  • L’investisseur A n’aura droit à aucun crédit car il n’existe pas des frais accrus à son entrée.
  • B aura un crédit de 1$ par action car avant son entrée il existe 1$/action de frais accru
  • C aura un crédit de 4$ – 2$ = 2$ car apres son entrée il y a une performance négative.
  • D doit payer 4$ fees par actions : Avant son entrée, il a profité  -2$ fees par actions et apres son entrée suite à une hausse de GAV 2$/actions. L’égalisation négative existe également.

Au final, tous les investisseurs vont payer 2$ fees / action, ce montant sera compenser par les crédits accordés aux investisseurs de façon suivantes :

Shared Issued calculation : (derniere colonne)

(Nombre d’action * credit)/ NAV finale du fonds  (100.000 * 1)/108 = 925,93. Donc l’investisseur B aura 925,93 actions.

Advertisements
%d bloggers like this: